Avis et guide – Comment bien choisir son lombricomposteur

Le lombricompostage, ou comment se faire aider par nos amis les vers rouges pour faire son compost à la maison.

Qu’est ce que le lombricopostage?

Le lombricompostage, appelé aussi vermicompostage est une technique de compostage réalisée dans un lombricomposteur à l’aide de vers rouges de type Eisena. 
Grâce à l’aide de ces vers, décomposeurs de matière, on obtient en bout de cycle du lombricompost qui fera un amendement de très bonne qualité pour vos végétaux, ainsi qu’un engrais liquide organique appelé le « thé de vers » ou Lombrithé riche en nutriments.

 

La minute HISTORIQUE

Ce principe nous vient des années 1900 aux Etats Unis où un certain Docteur George Sheffield Oliver eut l’idée d’élever des vers de terre dans sa ferme et de les mettre dans son jardin.
Il put s’apercevoir alors de l’effet bénéfique de ce vermicompost. Son utilisation a ensuite été étendue à tout le pays, puis dans le monde entier! Il partagea plus tard son savoir à travers 2 livres.

Nos amis les vers, les alliés du lombricomostage!

Sur toutes les variétés de vers existantes, seules quelque unes d’entre elles peuvent être utilisées dans votre lombricomposteur.
Par exemple, nos gros vers de terre communs que nous avons l’habitude de croiser lorsque nous bêchons notre potager ne pourraient pas servir!
Laissez-les dans votre jardin, ils sont déjà bien occupés à aérer la terre à environ 20 cm sous la surface.
Les vers de compost qui nous intéressent sont des vers qui vivent en surface, à moins de 10 cm de profondeur. Ils se reproduisent très vite et se nourrissent de matière organique et décomposée.
Pour notre lombricomposteur nous retiendrons ces 3 variétés de vers:

Eisenia Foetida ou "ver de fumier"

Eisenia Foetida ou « ver de fumier » est le ver le plus commun pour le lombricompostage. Il mangera des aliments déjà dégradés par les micro-organismes.

Eisenia Andreï, ou "vers de Californie"

Eisenia Andreï, ou « vers de Californie » est un proche parent du ver de fumier.
Cependant, il appréciera plutôt les matières fraîches!

Eisenia hortensis (Dandrobaena venata)

Plus gros, il peut vivre dans des conditions climatiques plus dures, et il supporte mieux la chaleur et l’acidité. Il s’accommodera aussi de matières plus dures. Il se reproduit cependant moins vite.

Comment fonctionne un lombricomposteur?

Le lombricomposteur est composé de plusieurs plateaux.  Généralement 4, disposés les uns au-dessus des autres.

  • Le premier bac tout en haut contient les déchets nouvellement déposés.
  • En dessous, nous avons le compost en décomposition
  • Un étage plus bas encore, nous retrouvons le compost solide.
  • Puis tout en bas, le dernier plateau qui récupère le jus ou « thé de vers »

Les déchets nouvellement déposés sont d’abord attaqués par les bactéries et champignons.
Les vers mangent ensuite les résidus de cette première décomposition et se nourriront tant qu’il y aura à manger pour eux!
Une fois la machine lancée, les vers se déplaceront progressivement vers le haut pour atteindre les niveaux où la nourriture est plus abondante.

Ensuite, après environ 4 mois, les déchets seront transformés en compost, une matière brune et d’une consistance plus ou moins maléable suivant le taux d’humidité.
Pour avoir une belle consitance granuleuse, pensez à ajouter du carton brun dans vos déchets!
Parfois, certains vers restent dans le lombricompost. S’il y en a beaucoup il se peut qu’il ne soit pas tout à fait mûr, mais au contraire s’il n’y en a plus que quelques uns, il est possible de récolter le compost. Ce n’est pas un soucis de les laisser à l’intérieur.

Dans le dernier plateau vous pourrez récupérer le fameux thé de vers ou thé de compost qui est un engrais liquide très concentré.
NB: Il faudra le diluer avec au moins 10 fois son volume d’eau pour l’utiliser, pour un arrosage de plantes par exemple!
Il vaut mieux récolter ce jus assez fréquemment et le garder dans un récipient ouvert car il contient des bactéries ayant besoin d’oxygène pour vivre!

Comment nourrir vos lombricomposteurs?

Pour nourrir vos nouveaux compagnons, vous allez donc pouvoir leur donner vos déchets de cuisine, mais pas n’importe comment!
Tout d’abord, il faudra respecter l’équilibre Carbone / Azote, comme nous l’avions expliqué dans notre page.
Dans le cas de déchets purement domestiques, il s’agira essentiellement de déchets organiques et donc très riches en azote.
Il faudra alors compenser avec un rajout de déchets carbonés comme du carton, papier, boîte à œufs, papier essuie tout…

On veillera également à éviter de trop acidifier le milieu.
En effet, la décomposition de matières organiques acidifie déjà naturellement le milieu.
On évitera donc d’ajouter des déchets de nature acides, comme les agrumes.
Aussi, pour stabiliser le PH, il est possible de rajouter de temps en temps des coquilles d’œufs séchées finement broyées.

L'environnement de votre lombricomposteur

Les vers et micro-organismes vivant dans lombricomposteur ont besoin d’oxygène.
Il faudra donc ouvrir régulièrement votre composteur.
Vous pouvez aussi laisser le robinet ouvert (n’oubliez pas dans ce cas de mettre un récipient dessous!)

L’emplacement idéal de votre lombricomposteur est à l’intérieur, dans un endroit frais à tempéré.
La meilleur fourchette de température pour nos amis les vers est entre 15 et 25°C

humidité_bis

Il faudra particulièrement surveiller l’humidité!
En effet, les vers qui sont constitués à 80% d’eau en ont besoin.
Il faudra donc veiller à ce que votre lombricomposteur reste humide, sans l’être trop non plus.

Astuce! Il est possible de couvrir l’étage du dessus par un chiffon humide pour éviter que la surface ne se dessèche.
Et en même temps, pour contrôler l’humidité au sein des déchets, il faudra mettre du carton, il absorbera cette dernière si elle est en excés. Sa présence amènera aussi le bon équilibre en Carbone!

Bien démarrer votre lombricomposteur?

Un dernier point très important: Comment arriver à bien démarrer son lombricomposteur et à lancer la machine?

Tout d’abord, un premier mot, PATIENCE! Oui, patience, le processus mettra quelques temps à se mettre en marche. Le temps que les vers s’adaptent au milieu et fassent leur travail.

On démarre habituellement avec 250g de vers minimum. Si vous pouvez les prélever d’un autre lombricomposteur c’est encore mieux car vous emmènerez avec eux des oeufs, et donc plus de futurs vers!

Il faut ensuite bien préparer la « litière », surnom du bac supérieur dans lequel on amène nos déchets.

Au départ, il n’y aura qu’un premier bac, celui de la litière au-dessus du bac à jus.
Il faudra y placer un fin carton au fond pour éviter que les vers ne partent directement visiter le bac à jus ! (Ce carton se décomposera par la suite et permettra l’écoulement du thé à vers)

Ensuite, préparez la litière en créant une couche d’environ 5 cm de morceaux de carton, de papier, de fibres de coco et/ou de substrat d’un autre lombricomposteur.
Mélanger votre litière, humidifiez la mais ne mouillez pas à excès ! Astuce pour savoir si c’est à point: en pressant votre litière, seules quelques gouttes doivent s’écouler de votre main.
Déposez ensuite vos vers, recouvrez avec quelques morceaux de cartons et couvrez d’un chiffon humide. Laissez reposer une semaine.

Au bout d’une semaine environ, vous pouvez commencer à mettre vos premiers déchets. Mais toujours un mot d’ordre: patience!
Pas question de le remplir la première fois de toutes les épluchures de votre préparation de pot au feu!
Apportez vos déchets avec parcimonie de préférence en petits morceaux, surveillez l’état de la décomposition avant d’en rajouter d’autres.
Veillez aussi à apporter en même temps quelques matières carbonées (carton, papier)
Au bout d’un moment, vos vers étant plus nombreux, vous pourrez rajouter de plus en plus de déchets!

Quand votre premier bac sera plein, il faudra poser un nouveau bac au-dessus, et y mettre des déchets et des matières carbonées. Les vers au fur et à mesure, migreront tous seuls dans ce nouveau bac à la recherche de nouvelle nourriture.

Une fois ce là bac plein, vous pourrez en ajouter un autre, et commencer la récolte du lombricompost du tout premier bac, et ainsi de suite!

Notre meilleure sélection et guide d'achat de lombricomposteurs

Nous avons pu tester nombreux modèles de lombricomposteurs, vous pourrez voir les pages détaillées sur notre site.
Pour savoir comment choisir votre mobricomposteur, fiez vous à nos modèles favoris ci-dessous.  Sinon vous retrouvez toute notre sélection de lombricomposteurs, ici!

Le coup de coeur design

UrbAlive Lombricomposteur d’intérieur bio

Ce lombricomposteur est idéal pour les citadins.
Il est compact et se camoufle parfaitement entre vos meubles grâce à son style scandinave



8.5/10

Le combo pour le balcon

WormBox 3 Plateaux Rouge avec Jardinière

Ce lombricomposteur est parfait pour les citadins en manque d’espace pour bénéficier du cycle complet de compostage: Ce lombricomposteur inclut toutes les étapes du cycle avec notamment une option jardinière!

8/10

Le facile d'utilisation

WORMSYSTEMS Urban Worm Bag sans plateau

Le fonctionnement et la récolte du vermicomposteur sont très simples : l’alimentation se fait par le haut et la récolte se fait sans effort par le bas.
Pas de plateaux à soulever!


9/10
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Le Meilleur Choix Jardin
Logo